Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 17:58

Quand un monument de la presse économique anglo-saxonne tel que Business Week consacre deux pleines pages à un homme d'affaires français, cela ne passe pas inaperçu. Et ce, même quand il s'agit du plus discret des grands patrons frenchies, Gérard Mulliez. Le patriarche, qui a transmis le relai de la direction opérationnelle en 2006, suscite l'admiration et la curiosité des américains qui voient en lui une spécificité bien française.

Le patron d'Auchan intrigue au plus haut point le magazine américain. Parti d'un simple magasin pour bâtir un empire, Gérard Mulliez, par sa discrétion et sa modération, apparaît outre-Atlantique comme l'exacte réplique de Sam Walton, fondateur du leader mondial de la distribution, Wall Mart.

GERAD-MULLIER-01.JPG

Auchan, et la constellation de distributeurs spécialisés de la famille Mulliez, génère un chiffre d'affaires de 95 milliards de dollars, assez loin des 405 milliards de Wal-Mart ou même des 150 milliards de Carrefour, deuxième acteur mondial. Mais le "clan" Mulliez impressionne : avec une fortune totale de 22 milliards de dollars, la famille est la plus riche de France.

Surtout, les enseignes du groupe Auchan affichent un dynamisme insolent et gagnent sans cesse des parts de marchés sur leurs concurrents.

Alors que l'Europe et l'Amérique du Nord sont encore sous le coup de la crise, les marchés émergents apparaissent comme le nouveau Graal de la croissance. Et justement, sur ces marchés, Auchan réalise des performances exceptionnelles.

En Chine, le groupe surclasse Wal-Mart, avec 45 milliards de dollars de ventes contre 26 milliards pour son homologue américain. En misant exclusivement sur des prix bas, Wal-Mart s'est retrouvé piégé par l'inflexion du comportement des consommateurs chinois. Ces derniers commencent à considérer que ce qui est trop bon marché est probablement issu de la contrefaçon ou de mauvaise qualité.

Une tendance qui, soit dit en passant, en dit long sur la maturité avancée de l'économie de marché dans l'Empire du Milieu.

En Russie, les 36 magasins d'Auchan génèrent 6 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Là encore, la comparaison avec la concurrence est sans appel : Wal-Mart et Tesco ne sont pas présents ; Carrefour s'est retiré du pays à l'automne dernier.

Ce qui impressionne surtout nos amis américains, c'est l'étonnante discrétion de la famille régnante. L'hebdomadaire reprend plusieurs informations avancées par Benoît Boussemart, un économiste qui a publié un ouvrage sur la famille Mulliez, malgré les efforts de Gérard Mulliez pour empêcher la parution du livre.

Selon Benoît Boussemart, les filiales du groupe Auchan affichent une solidité absolument exceptionnelle. L'endettement des filiales serait dérisoire. Decathlon ou Leroy-Merlin afficheraient des croissances à deux chiffres des bénéfices depuis plusieurs années.

Et la gestion du groupe est à la fois atypique et hautement performante. Quelque 550 membres de la famille se partagent l'ensemble des actions et ont noué un pacte : elles peuvent revendre entre elles les parts du groupe, mais jamais à un acteur extérieur.

Du coup, la direction ne subit aucune pression et peut se concentrer sur le long terme.


Source  

Arnaud 

AGENCE-ENGLOS-2008.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : SAV AUCHAN_DOMINIQUE TECHNICIEN INFORMATIQUE
  • SAV AUCHAN_DOMINIQUE TECHNICIEN INFORMATIQUE
  • : actualte du sav auchan
  • Contact

Compteur pour blog,facebook,forum..

Recherche

Archives

Pages