Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 16:19

HTM-Group (High Tech Multicanal)

Francis Cordelette

« Il y avait confusion entre notre enseigne historique Boulanger et le groupe Boulanger. En créant HTM-group, nous avons souhaité apporter de la clarté entre les structures juridiques, managériales et les responsabilités commerciales et économiques. Nous mettons donc en place un organigramme simple et clair, avec un patron et un conseil de surveillance dans chaque entreprise du groupe, celles-ci étant coiffées par la holding HTM-Group. » Francis Cordelette – Directeur Général.

HTM-Group est une entreprise dont l’actionnaire majoritaire est l’Association Familiale Mulliez. Spécialisé dans la vente de produits et services en multimédia et électroménager,

 

HTM-Group couvre aujourd’hui la plupart des modes de distribution. Vente en magasin et en ligne, offre de produits et de services, clientèle de particuliers et d’entreprises, conseils d’experts et low-cost spécialisé, marques traditionnelles et marques de distributeurs, toute l’offre du marché français en multimédia et électrodomestique est représentée dans HTM-Group.

HTM-Group en bref :

Directeur général : Francis C ordelette

 

 

 

 

 

Actionnaire majoritaire : Association Familiale Mulliez

Filiales : Boulanger, Electro-dépôt, Clixity, HTM Pro, B-DOM, Sourcing et création, HTR, B for pro, Lokéo, Logitec, Cyberdépôt/Vendido, Clictel, Logitec.

Effectifs en 2012 : le groupe  emploie plus de 10 000 collaborateurs en France.

Chiffre d’affaires HT 2011 : 2,43 milliards d’euros

 

HISTORIQUE :

  • 2009 : Le groupe Boulanger devient HTM-Group
  • 2009 : Création d’une nouvelle filiale : Lokéo
  • 2010 : Boulanger continue son expansion avec l’ouverture de 6 magasins.
  • Janvier 2011 : Création d’une nouvelle filiale : Clictel et rachat de la société Vendido
  • Juillet 2011 : Rachat des 34 magasins Saturn France par HTM-Group

L'enseigne phare du groupe HTM, détenu par l'association familiale Mulliez, va concentrer l'essentiel de ses investissements 2013 et 2014 sur son site marchand.

 

Pour Francis Cordelette, le directeur général du groupe HTM (High Tech Multicanal), dont l'enseigne phare est Boulanger, la » vraie » révolution Internet pour la distribution spécialisée des produits d'électrodomestique est à venir. « Nous n'en sommes qu'au début, affirme-t-il. Les sites Internet représentent aujourd'hui 15 % du marché en France. Nous pensons qu'ils devraient atteindre les 30 % d'ici cinq à dix ans. » HTM se prépare déjà à cette révolution.

Pour son enseigne Boulanger, le groupe va ainsi concentrer la majorité des investissements qui seront faits en 2013 et 2014 sur la Toile, « soit l'équivalent de cinq ou six nouveaux magasins », indique son directeur général. Pour ce dernier, si les clients continueront à venir en magasin, ils les utiliseront plus comme une sorte de showroom et un lieu de contact, pour ensuite faire leurs achats selon le canal de leur choix.

Les créneaux de la proximité

L'enseigne n'a ouvert qu'un site cette année, la semaine dernière à Puget-sur-Argens (Var), et prévoit trois ouvertures en 2013. Il lui faut en effet digérer l'acquisition en 2011 de la chaîne Planet Saturn en France. Au final, le réseau Boulanger sera ainsi passé de 100 à 130 sites entre 2011 et 2012. « Nous recherchons à obtenir la même performance économique pour ces nouveaux venus que le reste du parc. Nous pensons l'atteindre fin 2013 en termes de chiffre d'affaires au mètre carré, et plutôt fin 2014 pour le résultat », souligne Francis Cordelette. Il se félicite néanmoins d'une opération qui « a fait gagner au groupe plusieurs années de développement, une plus grande capacité d'achat et une meilleure notoriété ». En outre, dans la mesure où la moitié du chiffre d'affaires réalisé sur le site marchand de l'enseigne est assurée par des commandes retirées en magasin, « plus il y en a, plus le site fait de volumes d'affaires », ajoute-t-il.

HTM se déploie autour d'un axe stratégique visant à couvrir « un maximum de formats et de segments à travers un maximum de canaux ». Seul en France à développer un réseau discount avec Electro Dépôt, (lire ci-dessous), le groupe est aussi présent sur les créneaux de la proximité, avec l'enseigne Logitec (en partenariat avec Gitem dont HTM détient 35 % du capital), de la location (Lokéo), de la conception avec Sourcing et Création, et du « pure player » Internet (Clixity). Contrairement à d'autres, le groupe intègre aussi une filiale de centre d'appels (Clictel), qui compte 150 salariés sur deux sites, et s'apprête à ajouter  un service après-vente, en filialisant un de ses centres sous le nom de Solvarea le 1erjanvier prochain.

Le groupe a totalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 2,219 milliards d'euros, contre 1,785 milliard d'euros en 2010, en progression de 13 % à périmètre comparable, hors l'acquisition des Planet Saturn.

source : http://m.lesechos.fr/redirect_article.php?id=0202384064863

 

Le SAV de Boulanger quittera Dorignies pour Oignies

PUBLIÉ LE 22/08/2009 À 04H44

Lavoixeco - Le SAV de Boulanger, distributeur spécialisé en multimédia et électroménager, déménage. Situé à Dorignies, il viendra s'installer à Oignies, tout comme le SAV de Liévin. Des embauches ? Peut-être, mais pas dans l'immédiat.

 

Le SAV de Boulanger quittera Dorignies pour Oignies

> Deux en un.- Un nouveau bâtiment est en train de voir le jour à Oignies, en vitrine autoroutière sur l'A1. Il n'accueillera pas un mais deux services SAV. Explications avec Emmanuel Place, directeur des services de la région Nord de Boulanger. « Aujourd'hui nous avons deux SAV. Un à Dorignies près de Douai, qui compte 80 personnes, et un à Lesquin avec 90 personnes. Trente-trois kilomètres séparent les deux services.

Quand j'ai été nommé au poste de directeur, à force de faire de la route entre les deux SAV, j'ai lancé l'idée de les regrouper sur un même site. Les bâtiments à Dorignies ont plus de vingt ans. À Orchies, on va réunir 170 personnes dans un bâtiment neuf. Ce SAV va gérer l'activité de 21 magasins situés sur sept départements au nord est de Paris. » Le SAV aura aussi un accueil client, « mais on conseille de se rendre plutôt en magasin  ».

> Le déplacement des équipes.- On est en droit de se demander si le déménagement imposé aux 170 salariés ne soulève aucune grogne. « A priori non, les équipes sont contentes de s'installer dans un bâtiment neuf. En fait, 50 % des salariés se rapprochent de chez eux, 50 % s'éloignent. Mais nous avons prévu un accompagnement financier durant les deux premières années pour les déplacements, comme le remboursement d'une partie de leurs frais kilométriques supplémentaires.  » > L'avenir des anciens sites.- Le SAV de Lesquin se trouve au rez-de-chaussée du siège. Il deviendra le nouveau centre de formation.

Du côté de Dorignies : « Nous louions le bâtiment à la communauté d'agglomération du Douaisis, mais nous étions en fin de bail. » > Et les embauches ?- « Pas dans l'immédiat. L'objectif, c'est avant tout de conserver les 170 emplois. Mais dans les années à venir, les possibilités d'embauche ne sont pas exclues », conclut Emmanuel Place. •

source : http://www.lavoixeco.com/actualite/Secteurs_activites/Commerces_et_Distribution/2009/08/22/article_le-sav-de-boulanger-quittera-dorignies-p.shtml

 

 

Techniciens et Techniciens en centre de services

 

   

 

Depuis toujours le SAV Boulanger nous a permis de nous démarquer de la concurrence, ce faire valoir a été plus que mal mené ces dernières années.

Afin de redonner un véritable SAV de qualité à nos clients, nous voulons une complète remise à plat du système de rémunération des techniciens (quota).  Nous demandons l’instauration de prime à l’acte, sans un minimum d’interventions requis. Nous voulons un intéressement au chiffre d’affaires HG généré par les techniciens.

Nous exigeons qu’enfin, nos techniciens bénéficient d’un cursus de professionnalisation réel et en phase avec la réalité du marché (formation dispensée par les grandes marques constructeurs)

Nous voulons une ouverture des coefficients à « agent de maitrise » afin de conserver dans nos entreprises les meilleurs experts et ainsi transmettre leur savoir-faire.

Etre une Enseigne référence pour le SAV ne peut se faire que si les paroles sont suivies d’actes.

Le temps n’est plus aux paroles passons ensemble aux actes.

Enfin et surtout, nous voulons que les employés de l'entité SOLVAREA soient protégés au niveau de leur emploi en intégrant de façon durable cette société du groupe HTM à l'UES Boulanger.Nous exigeons qu’une prime pour l’entretien de leurs tenues soit accordée (comme pour les salariés de Cap Boulanger).


Technicien accueil

Nous sommes contre cette nouvelle branche des métiers du service, un homme-orchestre maitrisant tous les domaines du service mais ne touchant, de surcroît, aucune prime pour le travail effectué.

La création de ce métier est clairement faite pour éteindre définitivement la branche des techniciens SAV magasin mais aussi la branche Conseillés Services.En clair, une exploitation d’une catégorie de salariés pour concurrencer et, à plus long terme, faire disparaitre deux branches du métier des services.

  source : http://www.cgt-boulanger.fr/technicien-sav.html 

AGENCE-ENGLOS-2008.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : SAV AUCHAN_DOMINIQUE TECHNICIEN INFORMATIQUE
  • SAV AUCHAN_DOMINIQUE TECHNICIEN INFORMATIQUE
  • : actualte du sav auchan
  • Contact

Compteur pour blog,facebook,forum..

Recherche

Archives

Pages