Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 16:43

 

Le soleil diffuse une énergie gratuite, renouvelable et propre. Pas besoin d’habiter le sud pour chauffer de l’eau ! Le chauffe eau solaire est intéressant partout en France. Il est performant, rapide à amortir et simple à installer. Il peut être connecté au lave-linge et au lave-vaisselle, pour encore plus d’économies.

Comment ça marche un chauffe eau solaire ?

Dans le panneau solaire thermique, l’eau ou un liquide caloporteur chauffe sous l’action du soleil. Ce liquide part ensuite vers le chauffe-eau. Il traverse le chauffe eau dans un serpentin et diffuse la chaleur qu’il a emmagasinée. Puis il remonte vers le panneau. Une énergie d’appoint permet de chauffer votre eau les jours de mauvais temps.

Schéma général de fonctionnement d'un chauffe eau solaire



 

schema-chauffe-eau-solaire





Suite
: http://ecologie.dominique.over-blog.com/article-fonctionnement-du-chauffe-eau-solaire-46032488.html




AGENCE-ENGLOS-2008.jpg

Repost 0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 12:21
Repost 0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 18:57

En décembre dernier, la Ville de Lille a présenté l’état d’avancement du contrat de gestion déléguée de l’éclairage public de la ville et de ses communes associées, Hellemmes et Lomme. « En 4 ans, ce contrat a déjà permis à la ville de réduire sa consommation d’énergie de 34,5 % sur un objectif de 42 % d’ici 2012 », a expliqué Danielle Poliautre, adjointe au Maire de Lille en charge du Développement Durable.

Depuis 2004, ETDE est en charge de la gestion de l’énergie, de l’exploitation et de la maintenance de 22 500 points lumineux sur ces trois communes. Ce contrat de 35,2 millions d’euros TTC, remporté pour une durée de 8 ans (2004 – 2012), s’inscrit dans une logique de développement durable et s’appuie notamment sur des solutions technologiques et une nouvelle approche de la gestion d’énergie.

Parmi les actions développées par les équipes ETDE figurent notamment le remplacement du matériel vétuste par des matériels plus économes en énergie et recyclables, la mise en œuvre de ballasts électroniques permettant de moduler l’intensité de l’éclairage en fonction de l’heure, l’utilisation d’énergie renouvelable et le développement d’énergies vertes sur le territoire lillois (éolien et solaire)…

Pour Danielle Poliautre, « ce contrat, qui s’inscrit dans nos engagements de l’Agenda 21, correspond à une volonté politique forte de la Ville. Il traduit notre volonté de réduire l’empreinte écologique de Lille en proposant des solutions qui permettent d’éclairer juste. »

En début de contrat, lorsque les équipes ETDE ont pris en charge l’éclairage public de Lille et de ses deux communes associées, la puissance électrique consommée s’élevait à 21,7 millions de KWh par an. Elle s’élève désormais à 14,2 millions de KWh, soit une économie de 34,5 %.

Cette diminution résulte notamment d’un important travail de traitement et de suivi des consommations, comprenant en particulier la mise en place de réducteurs de puissance, l’installation de sources lumineuses haute performance, le remplacement des lampes ancienne génération par des lampes haute performance, l’ajustement des sur-éclairements ou bien encore la maîtrise des temps d’allumage…

Dans un but de réduction des consommations, ETDE et Lille expérimentent en ce moment des solutions innovantes en télégestion. « Ce système permet de piloter à distance l’intensité lumineuse, ainsi que l’allumage et l’extinction de la lampe et ce, au point lumineux. Ce système doit encore être éprouvé par une série de tests et de mesures sur plusieurs mois », explique Christophe Montélimard, responsable du contrat pour ETDE.

Outre la réduction des consommations, ETDE permet également à Lille de dépasser les préconisations des accords de Kyoto fixant le seuil d’énergie renouvelable à 21% pour 2010. En effet, en partenariat avec EDF, ETDE fournit d’ores et déjà 30% d’énergie renouvelable (énergie certifiée par Observ’ER).

ETDE a également développé des projets expérimentaux de production d’électricité solaire et éolienne. La Place de l’Arbonnoise et l’Ecole Gounod sont équipées de luminaires solaires à LEDs et une étude de candélabre « éolien-solaire » est actuellement menée pour alimenter le cimetière de Lille Sud.

Enfin, grâce à ces actions, la ville de Lille a pu déposer à la DRIRE une demande pour 6,6 GWh CUMAC au titre de l’année 2006, 6 GWh CUMAC pour 2007 et 7,5 GWh CUMAC pour 2008. Ces dossiers de demande de certificats « blancs » CUMAC correspondent aux économies d’énergie réalisées à partir des investissements.

Ce marché, confié par la Ville de Lille à ETDE, visait directement à l’amélioration de la qualité de vie des habitants de l’agglomération lilloise : suppression des sur-éclairements (mise en place de réducteurs de puissance et de ballasts électroniques…), suppression de la pollution, retraitement des matériaux (lampes, appareils, mâts, consoles…).

De 2004 à 2008, ETDE a ainsi supprimé 1 740 « lampes boules », génératrices de pollution lumineuse, et a remplacé plus de 6 000 luminaires par des matériels plus performants. Dans le même temps, 7,3 km de réseaux électriques souterrains et 3,2 km de réseaux électriques aériens, ainsi que 26 nouvelles armoires électriques, ont été mis en oeuvre. 69 Courées (îlots dans les quartiers industriels) ont été réhabilitées grâce à une ingénierie Lumière spécifique. Les travaux dans les courées ont été l’occasion d’une action de sensibilisation aux économies d’énergie avec distribution de lampes basse consommation et d’un dépliant d’information spécialement conçu pour l’occasion.

Cette première étape du programme a été établie en concertation avec les différents partenaires (Elus, riverains…) selon l’état du patrimoine, les projets de réhabilitation, les souhaits des conseils de quartiers…

Les équipes ETDE s’attachent également à remplacer les équipements avec des matériaux recyclables haute-performance. En 4 ans, 34 100 lampes et plusieurs centaines de tonnes de matériels ont ainsi été recyclés.

Par ailleurs, dans le cadre de ce contrat, ETDE et Lille ont offert 240 luminaires à Saint-Louis du Sénégal, ainsi que de l’outillage ou des équipements de protection individuelle. D’ici 2012, les deux partenaires en auront livré 400. Les appareils concernés sont performants et garantis pour un minimum de 10 ans. Retirés de l’agglomération lilloise pour des raisons d’harmonisation du Plan Lumière, ces points lumineux font l’objet d’une remise à niveau et sont équipés de lampes basse consommation avant leur départ pour l’Afrique. Cette opération de solidarité va permettre à cette cité sénégalaise d’optimiser son éclairage public. Elle comprend également un échange de compétences avec envoi de spécialistes français de l’éclairage public sur place et accueil de spécialistes sénégalais à Lille.

Source

http://www.enerzine.com/15/6980+lille-a-reduit-la-consommation-de-son-eclairage-public+.htmlSource

 

Repost 0
5 septembre 2009 6 05 /09 /septembre /2009 22:19

 

L'Europe vient d'annoncer son désir de "standardiser" les chargeurs de téléphones portable. Si cette mesure peut faire semblant d'être eco-friendly, nous restons sceptiques sur l'impact qu'aura cette mesure qui consiste à vouloir imposer un chargeur "universel" pour tous les téléphones portables dès 2010.

Quelques réflexions:

a) Comment est ce que les constructeurs de portable vont changer leur standards propres aussi rapidement sur toute leur gamme?

Il y a de forte chance qu'Apple, par exemple, fasse de la résistance: ils utilisent des embouts propriétaires sur leur Iphone qui interdisent l'universalité! Alors, Apple sera-t-il "hors la loi" en 2010 vis à vis de l'Europe? Si oui cela ne sera pas une première...

b) Universalité sur le port micro-usb? Le micro usb serait un bon standard universel.

Pas mal de téléphone "haut de gamme" proposent déjà ce port (mais pas forcément avec une liaison interne à l'accu).

En plus ça permettrait de démocratiser les chargeurs de téléphone solaire dont voici un exemple: >chargeur universel solaire lip à sortie mini usb

A voir les licences USB, si licence il y a?

c) Des chargeurs universels de téléphones mobiles existent déjà et surtout sont vendus moins cher que les chargeurs uniques des grands fabricants!







d) Les marges et donc le marché des chargeurs secteurs à modèle unique est extrêmement juteux pour les acteurs de la téléphonie, et ils le savent.

e) Quel est l'impact écologique du chargeur secteur en comparaison du reste d'un téléphone mobile? Eduquer les gens à moins consommer de téléphones portables serait sans doute bien meilleur pour l'environnement...et pour leur porte feuille! Mais on se réjouira de la non présence systématique d'un chargeur dans les packaging pour 2010!

En savoir plus: un chargeur universel pour les téléphones portables en 2010?

 

Article venant du site    http://www.econologie.com/

Repost 0

Présentation

  • : SAV AUCHAN_DOMINIQUE TECHNICIEN INFORMATIQUE
  • SAV AUCHAN_DOMINIQUE TECHNICIEN INFORMATIQUE
  • : actualte du sav auchan
  • Contact

Compteur pour blog,facebook,forum..

Recherche

Archives

Pages